Accéder au contenu principal

Les controverses du PLQ s'accumulent... et on en a pour 4 ans encore... misère

En moins de 1 an, il y a eu plus de controverse associées au PLQ de Philippe Couillard que le court 18 mois du PQ. On avait beau critiqué les reculs du PQ au début de leur mandat mais ils étaient minoritaires mais la plupart des propositions et décisions faites étaient quand même bien accueilli dans la population.

Cette dernière a quand même choisi de faire confiance à un parti qui, à la lumière de la commission Charbonneau, avait peu d'estime sur les contribuables québécois en y allant de collusion et de corruption.

Le peuple a décidé de retourner dans cette vieille pantouffle toute usée mais qui semblait à ce point confortable qu'on a décidé d'y sauter à pied joint. Quelle ne fut pas la surprise du peuple de réalisé que la pantouffle n'était pas juste usée mais qu'il y avait des trous et des accrocs qui piquent. On est pris avec cette pantoufle pendant 4 ans.


Si au départ, les décisions du PLQ ne me touchait pas beaucoup (loi 3 sur les régimes de retraite et hausse des frais de garderies selon le revenu), je dois dire que la dernière affaire du PLQ sur les CPE est venue me rejoindre un peu plus.

Je n'ai pas d'enfant et je n'ai pas l'intention d'en avoir. Donc, la hausse des frais de garde selon le revenu ne me touchait pas beaucoup et j'avais de la difficulté à me sentir impliqué dans la cause. Cependant, entendre la Ministre de la famille inciter à la délation lorsque des parents utilisent un service de garde mais n'envoient pas leurs enfants tous les jours est à mon sens INACCEPTABLE!

J'ai travaillé longtemps dans le milieu, et j'y retourne en mai, pour savoir que de voir des enfants être au CPE tous les jours de l'année... c'est inadmissible! Parfois, on le remarque que les enfants ont besoin de repos et on dois insiter beaucoup les parents pour qu'ils passent du temps avec leur enfant...

Des enfants qui arrivent à 7h le matin et qui reparte à la fermeture voire parfois en retard, il y en a plein. Des enfants qui viennent à la garderie pendant que leurs parents sont en vacance, il y a plein aussi! On pénalise qui dans toute cette saga des places fantômes? Les parents et leurs enfants!

Combien de parents seraient prêt à garder leurs enfants avec eux une journée de temps en temps mais qui ne le font pas? Combien de parent prendraient volontier 1 mois de vacance avec leurs enfants au lieu du traditionnel 2 semaines mais qui se font dire qu'ils vont perdre leur place si c'est plus long? J'en ai vu des cas comme ça et ça me renverse. Je suis convaincue que les directeurs et directrices de CPE seraient vraiment heureux de permettre cela aux parents.. Tout est une question de subvention...


Être ministre de la famille c'est de trouver des solution pour améliorer le sort des famille. Cette ministre joue plutôt comme un boss qui demande aux enfants d'apprendre à 2-3-4 ans à travailler 40 heures semaines et à mettre de la pression pour qu'ils ne soient pas trop souvent absent. D'après la ministre, il faut responsabiliser le parent... Je dirais plutôt qu'elle essaie de responsabiliser l'enfant à vivre toute de suite une vie d'adulte... à 40h semaine!

Oui c'est bien l'fun de "jouer" à la garderie, mais parfois, c'est bon pour le moral de passer du temps avec ses parents. Dire qu'on demande aux parents d'être plus présent pour leurs enfants.....


Je vous propose d'écouter un moment mémorable de Benoit Dutrisac à la radio sur le sujet! :-)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cavalerie pour un python

Les temps frais arrivent. Il est souvent probable que des chats errants ou d’autres petits animaux tentent de se protéger du froid en se faufilant à l’intérieur du moteur de la voiture. Cet après-midi, mon employeur a eu la mauvaise surprise de voir sa voiture inutilisable. Rien ne fonctionnait, la batterie était morte. Il a donc appelé CAA Québec pour venir le remorquer.
Quelle ne fut pas la surprise du remorqueur lorsqu’il a ouvert le capot de la voiture afin de voir s’il ne pouvait pas trouver la source du problème? Un python royal s’était faufilé à travers le moteur! Depuis combien de temps se trouvait-il là? Considérant la distance entre sa maison et le travail, nous doutons fort que mon boss ait pu transporter un tel intrus jusqu’au musée. La meilleure hypothèse est que le python se trouvait en dessous du musée ou à l’extérieur, et que lorsque la voiture de mon boss, dégageant de la chaleur, a été stationnée au musée, ce dernier s’est faufilé à l’endroit où il faisait le plus cha…

Lorsque l'offre surplombe la demande: comment arriver à se démarquer?

Je suis une "jeune" auteure. Je suis publiée dans une petite maison d'édition québécoise, Homoromance Éditions. J'ai maintenant deux romans publiés et deux autres qui viendront plus tard.

La vie d'auteur n'est pas aussi "glamour" qu'on pourrait le croire. Considérant qu'environ 9% des auteurs québécois peuvent vivre de leur plume, je suis très loin de pouvoir penser faire ça de ma vie.

Je ne suis pas la seule à vouloir me faire connaitre. Si nous n'avons pas les moyens de nous faire de la publicité, il ne reste que de faire du bouche-à-oreille. Depuis que j'ai commencé à écrire, je me suis inscrite à plusieurs pages Facebook qui touchent les livres. Dans la plupart de celles-ci, l'accent est mis sur la promotion des livres. C'est effrayant comment il y a des auteurs et des livres offerts. La question que je me pose: où sont les lecteurs?

La plupart des publications des auteurs sur ces pages Facebook ne reçoivent jamais ou bien p…

La recherche d'emploi

Voilà un titre poche. Sans âme et très simple. Un peu comme mon énergie et mon enthousiasme ces jours-ci.






Ce n'est un secret pour personne autour de moi, je cherche un nouvel emploi. Je suis épuisée d'être travailleur autonome avec un statut précaire. Depuis des mois, j'envoie des CV dans l'espoir de pouvoir poser pieds à terre, pour longtemps. 


Pourtant, pour la première fois de ma vie, je n'ai jamais eu autant de difficultés à trouver un emploi. Même les garderies, où j'ai presque 10 ans d'expérience, ne me rappelle pas. J'ai revu mon CV. Je l'ai fait changer par une connaissance ayant de l'expérience dans les ressources humaines. Rien.


En fait, ce n'est pas tout à fait vrai. J'ai bien reçu des appels. Cependant, les salaires ne me convenaient pas selon mon mode de vie. Parce qu'il est là le problème primaire, j'ai un mode de vie qui demande un certain salaire. Comment peut-on espérer trouver un emploi plus convenable quand la moy…