Accéder au contenu principal

Où le temps passe-t-il?

Je ne viens plus aussi fréquemment sur mon blog et ça m'attriste. Parfois j'ai plein de choses à dire autant sur ma vie que sur l'actualité. J'ai un grand plaisir à prendre le temps de venir partager des trucs ici. Cependant, je dois me rendre à l'évidence, le temps a décidé de se faire absent!

Je cours beaucoup ces temps-ci au boulot. On travaille fort pour une exposition qui sera montée au Quartier Général de la Logistique des Forces canadiennes dans 1 semaine. Je fini parfois plus tard que mon heure. J'arrive donc plus tard chez moi et à ce moment, tout déboule... Le souper, le chien, les tâches ménagères et depuis 1 semaine, mon T25 quotidien. Voilà, je ne trouve plus toujours le temps et l'énergie mental de venir partager mes pensées ici. Je ne veux pas arrêter car j'aime trop ça. Je serai sans doute plus espacée mais je resterai...


Entre temps, j'ai réalisé quelques points depuis que j'ai une maison.

1- C'est vraiment de la job une maison. Si en appart je me permettais parfois de procrastiner, dans une maison, si tu procrastine, tu es fais. Il y a toujours quelque chose à faire. Que se soit simplement faire la vaisselle (oui dans une maison, faire la vaisselle c'est important au moins pour l'image mais aussi pour le moral de voir le tout propre) ou le lavage, il y a plein de choses à faire. Sans parler de toutes les réparations que l'on doit faire et le coût de ces derniers. Dernièrement, cela nous a couté 30$ de couvre prise électrique.. juste pour le rez-de-chaussée! Pour se rendre compte qu'il faudra changer toutes les prises pour les agencer avec leur couvre-prise.. (le jaune et le blanc.. ça clash). Nos fins de semaines sont remplis de choses à faire dans la maison.. Le temps passe si vite...


2- Avoir une piscine creusée n'a pas que de bons côtés! Oui les jours de canicules, une piscine ça vaut son pesant d'or. Mais les autres jours de la semaine, c'est une cinécure. Je comprends un peu mieux mes parents. Je n'ai pas d'enfants à qui refiler la balayeuse et je ne compte plus les moments où on a réparer des trucs dessus (tuyaux, moteur...). Je crois que je n'ai jamais eu une piscine fonctionnelle et belle à 100%. Je m'en veux parfois de rêver à l'hiver pour avoir une pause...

Il n'y a pas que du négatif à une maison!


3- De l'espace! Il y en a dans notre maison. comment épurer un espace de la maison? Remplir le sous-sol!

4- Pouvoir faire du bruit sans déranger personne! Faire mes exercices dans avoir peur de déranger le voisin du dessous. Mettre de la musique aussi fort qu'on veut, partir une brassée de lavage à 11h du soir, faire courir le chien dans les escaliers parce qu'il ne fait pas beau dehors.... Priceless.


Depuis que j'ai la chance d'avoir une maison avec ma copine, on prend de plus en plus nos aises. Même si cela demande beaucoup de temps s'occuper de cette dernière, lorsque nous revenons chaque soir dans cette dernière, on remercie la vie de nous avoir donné la chance! Maudit qu'on est bien! :)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La cavalerie pour un python

Les temps frais arrivent. Il est souvent probable que des chats errants ou d’autres petits animaux tentent de se protéger du froid en se faufilant à l’intérieur du moteur de la voiture. Cet après-midi, mon employeur a eu la mauvaise surprise de voir sa voiture inutilisable. Rien ne fonctionnait, la batterie était morte. Il a donc appelé CAA Québec pour venir le remorquer.
Quelle ne fut pas la surprise du remorqueur lorsqu’il a ouvert le capot de la voiture afin de voir s’il ne pouvait pas trouver la source du problème? Un python royal s’était faufilé à travers le moteur! Depuis combien de temps se trouvait-il là? Considérant la distance entre sa maison et le travail, nous doutons fort que mon boss ait pu transporter un tel intrus jusqu’au musée. La meilleure hypothèse est que le python se trouvait en dessous du musée ou à l’extérieur, et que lorsque la voiture de mon boss, dégageant de la chaleur, a été stationnée au musée, ce dernier s’est faufilé à l’endroit où il faisait le plus cha…

Je suis migraineuse

J'ai eu une migraine hier.
J'ai de la difficulté à expliquer pourquoi j'en fais, mais je sais que lorsque j'en subis une, ma journée est une perte totale. 
Cela commence par une douleur ressentie d'un seul côté de la tête. Parfois à gauche, parfois à droite, ça varie chaque fois et elle est localisée près d'un oeil. Une douleur intense me donnant comme des pulsations sur les tempes. Parfois, j'ai tellement mal que j'ai envie de me donner des coups de poing à la tête afin de tenter de diminuer la douleur. La migraine me donne aussi mal au cou et parfois, j'ai l'impression que seul un massage de cette région peut me soulager.
Alors, je prends des Tylénols, parfois des Advils, afin de tempérer ma douleur. Ça ne marche pas toutes les fois, eh oui, j'abuse des analgésiques. Quand j'ai mal, je ne m'endure plus. C'est inévitable, lorsque j'ai une migraine, je ne suis plus fonctionnelle. Je suis de celles qui n'arrivent plus à fonct…

Lorsque l'offre surplombe la demande: comment arriver à se démarquer?

Je suis une "jeune" auteure. Je suis publiée dans une petite maison d'édition québécoise, Homoromance Éditions. J'ai maintenant deux romans publiés et deux autres qui viendront plus tard.

La vie d'auteur n'est pas aussi "glamour" qu'on pourrait le croire. Considérant qu'environ 9% des auteurs québécois peuvent vivre de leur plume, je suis très loin de pouvoir penser faire ça de ma vie.

Je ne suis pas la seule à vouloir me faire connaitre. Si nous n'avons pas les moyens de nous faire de la publicité, il ne reste que de faire du bouche-à-oreille. Depuis que j'ai commencé à écrire, je me suis inscrite à plusieurs pages Facebook qui touchent les livres. Dans la plupart de celles-ci, l'accent est mis sur la promotion des livres. C'est effrayant comment il y a des auteurs et des livres offerts. La question que je me pose: où sont les lecteurs?

La plupart des publications des auteurs sur ces pages Facebook ne reçoivent jamais ou bien p…