Accéder au contenu principal

Lecture à faire, selon moi!

Je fais rarement des billets sur des livres à lire. À part les grands médias, qui s'intéresse à des goûts de particulier. D'ailleurs, mes goûts ne seront sûrement pas les mêmes que les vôtres et vice versa. Cependant, j'avais quand même le goût de partager mon top 10 des romans que vous devez lire pendant vos vacances (ou l'été si vos vacances sont terminées). Des lectures rapides et captivantes!


1- La fille de papier - Guillaume Musso



Tout d'abord, mon livre fétiche qui m'a renversé : la fille de papier. C'est l'histoire d'un auteur très populaire victime de la page blanche, qui s'est fait plaquer par sa pianiste vedette et qui sombre dans la dépression et les dettes. Un jour, une femme se retrouve derrière sa porte patio, nue, sous la pluie et prétend être tombée de son roman qui a eu un problème d'impression et qui a mal imprimé à partir du milieu du livre. 

Commence alors une course complètement folle pour réussir à ramener son personnage dans le livre car cette dernière, dans le monde réel, tombe malade. Une fin que jamais je n'aurais imaginée. J'en suis encore sous le choc d'avoir autant embarqué dans ce roman et de frapper un punch incroyable à la fin. Moi qui adore les livres avec un peu de fantaisisme. Vous serez servi.

Si vous devez lire un seul livre cet été, c’est celui-là que vous devez lire selon moi. Lecture légère, rapide, intrigue fascinante, vous dévorerez ce livre je vous le garanti. Un « must » de Guillaume Musso.


2- Il était une fois, la reine et la voleuse (trilogie) -  Kyrian Malone et Jamie Leigh



Cette fan fiction qui prend sa base sur la télésérie Il était une fois, passant présentement à TVA, m’a elle aussi complètement absorbé. Je cherchais un roman ayant pour terme une relation entre deux femmes et je suis tombée sur cette trilogie. Je ne connaissais pas la série télévisée avant de la lire je peux donc dire objectivement que j’ai adoré le concept. Encore une fois, mon côté fantaisisme a été servi et la lecture s’est fait très rapidement.

C’est de la littérature homosexuelle, j’ai donc un parti pris mais je vous garanti qu’on entre rapidement dans l’histoire. Avec plusieurs passages cocasses et de bonnes répliques, voilà une saga que vous lirez rapidement encore et sans difficulté.



3- L’horizon à l’envers – Marc Lévy


Dans le même genre d’écriture que Guillaume Musso, Marc Lévy nous transporte dans son monde plus souvent qu’autrement. Dans ce dernier roman, encore une fois, le côté fantaisiste de l’histoire m’a plus. En fait, ce n’est pas tant fantaisiste que l’idée de ce qu’on pourrait faire dans le futur avec notre mémoire. Je ne veux pas entrer trop dans les détails pour ne pas vendre la mèche de l’histoire mais on retrouve dans ce livre ce que Marc Lévy maitrise bien soit une belle histoire d’amour qui passe le temps.

Si au début de la deuxième partie j’ai été un peu déstabilisée par la tournure de l’histoire, le dénouement m’a apaisé! Une belle petite lecture qui mélange la science, le futur et l’amour!





4- Au bord de la rivière (4 tomes) – Michel David

Lorsque ma mère m’a parlé des livres de Michel David, je ne savais pas trop si j’allais aimer. C’était la première fois que je lisais des livres historiques qui n’avait pas rapport avec la 2e Guerre Mondiale. J’appréhendais donc cette lecture.

Je fais mon mea culpa, j’ai dévoré littéralement les 4 tomes. On s’attache vraiment beaucoup à la famille Beauchemin dont l’histoire se passe dans les années 1870. Je me suis surprise à m’imaginer un peu le temps surtout grâce à des images de la télé série des années 90 (qui ne vieilli pas mal du tout) : Les filles de Caleb. Une lecture simple, des répliques cocasses et amusantes, je n’ai pas été capable à court terme de lire une autre saga de M. David tant je m’étais attaché à la famille Beauchemin. Se fut dur les laisser partir… une belle lecture historique de la vie des familles québécoises à l’époque.


5- La bicyclette bleue – Régine Deforges


Si mon intérêt pour les histoires fantaisistes est bien présent, les histoires se passant durant la 2e Guerre Mondiale sont des moments mémorables pour moi. Bien que la saga compte 10 tomes, je n’ai lu que les 3 premiers qui se passent durant la 2e Guerre Mondiale en France. J’ai malheureusement décroché pendant le 4e tome. Les 3 premiers tomes m’ont tellement demandé émotivement qu’après la fin de la 2e Guerre, je voulais passer à autre chose.

Cependant, la trilogie de la bicyclette bleue ressemble beaucoup à Autant en emporte le vent comme trame de relation entre les deux personnages. Vous reconnaitrez beaucoup de ressemblance entre les deux œuvres. La lecture se fait rapidement et est captivante. Les détails fort précis de la guerre et la résistance en France donnent parfois des sueurs froides. À Lire!



6- Seras-tu là? – Guillaume Musso


Un autre Musso. Si vous avez à lire de bons petits romans, ceux de Guillaume Musso sans exception sont magnifiques. En fait, je trouve que Musso maitrise très bien le punch et le suspense. Dans « Seras-tu là? », Musso nous amène dans une histoire où le personnage principal revient dans le passé voir son homonyme. Il n’a même pas 10 chances de revenir pour changer son passé en espérant un meilleur futur.

J’adore la trame de l’histoire par encore son côté fantaisiste mais aussi par le concept de « que donneriez-vous pour revenir en arrière et changer les choses »? On dit qu’il ne faut pas vivre dans le regret mais si on pouvait changer des choses le ferait-on?






7- La vie c’est cool – Neil Paricha


Ce n’est pas un roman mais je ne pouvais pas le mettre comme lecture d’été et légère. Le livre c’est en fait un tas d’anecdote de l’auteur qui prouve que la vie est cool. Que même dans les petites choses, la vie peut être cool. Un livre bon pour le moral souvent drôle! À lire avec le sourire! 














8- Les trilogies des Siècles – Ken Follet



Dans les 3 romans, on passe de la 1ère Guerre Mondiale, à la 2e pour finir avec la Guerre Froide. Les personnages suivent les romans et leur génération prennent le relais. Des romans un peu plus massifs que les précédents mais tout aussi captivant tant dans le détail que dans l’histoire.




9- Au nom de tous les miens – Martin Gray


Un genre de roman autobiographique qu’il faut absolument lire si on s’intéresse à la 2e Guerre Mondiale et l’holocauste. Martin Gray nous amène dans le déroulement de sa vie de sa Pologne natale, au Ghetto de Varsovie en passant par un camp de concentration et la liberté… qui a un prix. Un livre bouleversant qui nous démontre la force et la résilience qu’un homme peut avoir devant tant d’obstacle.












10- L’instant présent – Guillaume Musso

 

Je termine avec un autre Musso. Celui-là est différent des autres d’après moi. Il nous amène à réfléchir sur l’instant présent. Il nous démontre qu’on peut parfois être si absent pour les autres qu’on manque un tas de chose. Vivre l’instant présent!












Voilà, bonne lecture!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lorsque l'offre surplombe la demande: comment arriver à se démarquer?

Je suis une "jeune" auteure. Je suis publiée dans une petite maison d'édition québécoise, Homoromance Éditions. J'ai maintenant deux romans publiés et deux autres qui viendront plus tard.

La vie d'auteur n'est pas aussi "glamour" qu'on pourrait le croire. Considérant qu'environ 9% des auteurs québécois peuvent vivre de leur plume, je suis très loin de pouvoir penser faire ça de ma vie.

Je ne suis pas la seule à vouloir me faire connaitre. Si nous n'avons pas les moyens de nous faire de la publicité, il ne reste que de faire du bouche-à-oreille. Depuis que j'ai commencé à écrire, je me suis inscrite à plusieurs pages Facebook qui touchent les livres. Dans la plupart de celles-ci, l'accent est mis sur la promotion des livres. C'est effrayant comment il y a des auteurs et des livres offerts. La question que je me pose: où sont les lecteurs?

La plupart des publications des auteurs sur ces pages Facebook ne reçoivent jamais ou bien p…

Amenez-en des modèles

Je prends une pause de la correction de mon prochain roman afin de venir vous parler d'un sujet qui me tient à coeur: la présence de modèle LGBT dans l'actualité.

Je le dis souvent, lorsque j'étais adolescente, j'aurais donné n'importe quoi pour avoir des exemples de femmes homosexuelles. Pendant cette étape de ma vie où les questionnements et la négation étaient monnaie courante, j'aurais vraiment souhaité pouvoir m'identifier à quelqu'un.

Depuis ce temps pas si lointain (j'ai quand bien même juste 35 ans), les choses ont évolué énormément. Si on ne considère que le Québec, plusieurs personnalités féminines se sont dévoilées sur leur orientation sexuelle. Les Judith Lussier, Ariane Moffat, Debbie Linch-White et Marie-Andrée Labbée, voilà un bon nombre de femmes s'affichant et devenant par le fait même des modèles pour les jeunes adolescentes en questionnement. Enfin pouvoir mettre un visage sur ce que ressemble une femme homosexuelle : quelqu'…

C'est le temps d'accrocher mon couteau Olfa...

Se fut une belle aventure que c’est aventure là. Parsemée d’embûches et de sacrifices, de haut et de bas. Il y a 8 ans, je prenais la décision de tout lâcher et pour une fois, foncer dans un domaine qui m’intéressait. Un changement téméraire dont j’en suis sortie relativement chanceuse. Travaillant en muséologie depuis 5 ans (dont 4 ans et demi à la même place), j’ai décidé d’accrocher mon couteau Olfa (outil commun pour un TEM). Contractuelle depuis ma sortie de l’école, j’ai réussi à travailler jour après jour dans mon domaine, faisant des découvertes toutes aussi merveilleuses les unes après les autres. Les difficultés fiscales qu’un travailleur autonome peut rencontrer, mêlé à l’instabilité de ma carrière auront eu raison de ma détermination.


Il est maintenant temps pour moi de penser un peu à mon mental et au futur que je souhaite plus stable. J’ai découvert que je n’avais tout simplement pas l’étoffe ambitieuse de me battre dans cette marre contingentée des techniciens en muséolo…