Accéder au contenu principal

Les risques de donner de la nourriture aux animaux sauvages...

Aujourd'hui, les médias publiaient la nouvelle que des amendes seront attribuées plus sévèrement à toute personne prise sur le fait de nourrir les ratons laveurs au parc du Mont-Royal. J'avais donc le goût de discuter de la question ici. J'adore les animaux mais je me demande où se trouve la limite entre notre amour des animaux et la vie de ces derniers.

Je trouve la nature tellement merveilleuse et je suis émerveillée chaque fois que je croise un animal sauvage que se soit un raton laveur, un écureuil ou même un renard. Je reste souvent là, émerveillée, à regarder l'animal. Je me souviens d'avoir été à une entrevue à Longueuil et sur le chemin du retour avoir croisé un renard près du métro. J'étais vraiment ébahie devant l'animal. Mais je l'ai regardé le loin jusqu'à ce qu'il disparaisse dans des buissons. Je suis repartie avec l'impression d'avoir vécu un moment particulier sans pour autant avoir touché l'animal. J'ai aussi déjà reçu la visite d'un raton sur mon balcon au deuxième a mon ancien appartement. J'ai encore une fois été impressionnée et émerveillée. Mais jamais il m'est venue à l'idée de mettre de la bouffe pour le voir revenir.



En arrivant en ville, je m'attendais évidemment à croiser nombreux chats errants. Je connaissais la réalité. On dirait que je n'associais pas les animaux sauvages avec la ville. J'ai été souvent au belvédère du Mont-Royal et je les ai vu les fameux ratons. J'ai toujours été mal à l'aise cependant. Mal à l'aise de voir l'insouciance des gens qui croient que c'est normal de nourrir les ratons, que le fait qu'ils demandent de la nourriture c'est parce qu'ils ont faim. Erreur! Ce n'est pas parce qu'ils ont faim mais parce qu'ils ont associés les humains à la nourriture point! Certains disent qu'ils sont gras, ils ne sont pas affamés. Croyez-vous vraiment que les gens donnent aux ratons tout le temps de la bonne nourriture? Ça serait être naïf de croire que personne ne donne de "chips" ou d'autres cochonneries. C'est de la nourriture à calorie vide qui font grossir les humains et n'épargnent pas les animaux! Plusieurs disent que de critiquer les gens qui nourrissent les ratons alors que ces derniers vont fouiller de toute façon dans les poubelles des gens c'est critiquer pour rien. Mais la différence entre des ratons ou autres animaux sauvages qui fouillent dans les poubelles et ces mêmes animaux qui quémandent de la nourriture c'est que de fouiller dans les poubelles demande de travailler leur instinct de survie ce que donner de la nourriture ne travaille pas!

Donner de la nourriture à des animaux sauvages les rends dépendant et paresseux pour se trouver de la nourriture. Ce qui m'écoeure le plus c'est que je lis sur internet des gens dire que c'est normal que les animaux demandent de la nourriture, qu'ils font pitiés, etc. Non, ce qui fait pitié c'est de voir que pendant tout l'été, ils ont de la nourriture sans se forcer et que l'hiver arrivé, ils devront se débrouiller. Les gens à -40 dehors avec facteur vent vont-il vraiment se lever pour aller les nourrir à la même quantité qu'ils mangent l'été? Ils sont gras, vrai! Mais non, ce n'est pas nécessairement de la bonne graisse pour survivre à nos hivers!


Il y a une différence entre aimer les animaux et bien aimer les animaux. Être capable de s'approcher des animaux sauvages devrait être réservé aux professionnels de la santé animale et non à de simples personnes qui "aiment les animaux". Certes, les animaux dans le monde urbain sont souvent tellement habitués de côtoyer les humains que les risques de morsures ou d'attaques sont moindre mais ils sont là quand même! C'est connu, tous les spécialistes qui travaillent avec les animaux le disent, s'approcher des animaux sauvages peut être dangereux pour eux mais aussi pour nous à cause de toutes les maladies que ces derniers peuvent donner. Aimer les animaux c'est de respecter leur mode de vie normal que se soit la vie sauvage ou domestique! Ce n'est pas de se défendre de les approcher en mettant sur le dos la ville ou le fait qu'ils sont déjà "scrappés".


Il n'y a pas que les ratons qui sont "humanisés" dans leur survie, il y en a plein en ville. Le plus connu je crois c'est les écureuils. Plusieurs personnes croient à tort que d'amener des arachides et d'en lancer aux écureuils pour les aider à se nourrir pour l'hiver est bien. Erreur! Se sont des animaux sauvages. C'est leur vie de trouver de la nourriture par eux-mêmes. Tout comme les ratons, certains écureuils habitués de se faire nourrir par les humains auront de la difficulté cet hiver. Ouvrez les yeux! 


Les animaux sont merveilleux certes mais bien les aimer c'est les laisser dans leur environnement et vivre leur vie comme celle-ci a choisi qu'ils devaient vivre. Les humains veulent toujours tout changer en pensant bien faire alors que plus souvent qu'autre chose, ils gâchent tout!  Ouvrez les yeux et sensibilisez les gens de laisser les animaux sauvages vivre leur vie! Ne nourrissez pas les animaux sauvages! C'est important pour eux même si pour nous ont croient que c'est des niaiseries..


Les animaux sauvages doivent rester sauvages! Sans les nourrir, vous pouvez les admirer comme bon vous semble. Munissez-vous d'un bon appareil-photo et prenez des souvenirs comme le vidéo ci-dessous gracieuseté des Amis de la Montagne!


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…