Accéder au contenu principal

Internet et les médias sociaux : couteaux à deux tranchants pour la cause animale

Internet est une invention incroyable. Cependant, dans plusieurs aspect de la vie, il y a un autre côté à la médaille. Que ça soit la vie amoureuse, la vie sociale, les achats en ligne, etc. il y a toujours un côté négatif de la médaille. De la fraude, de l'abus. Je rajouterai aussi un gros défaut. Cela développe de la paresse.

Dans ce billet, j'aimerais aborder le sujet de la relation de la cause animale avec les médias sociaux. Parce que c'est ma cause, je pourrais dire toutefois que mes opinions pourraient se mettre avec d'autres sujets. Je sais aussi que plusieurs personnes utilisent les médias sociaux de la bonne façon mais je voulais dénoncer ceux qui ne le font pas. Peut-être parce que je suis fatiguée et tannée de voir que certains détruisent tous les efforts des autres par leur utilisation inadéquate des médias sociaux. Je vais découper mon billet en 3 sujets : les chialeux paresseux, les profiteurs et les "je-sais-tout".


Les chialeux paresseux

Dans cette catégorie, nous retrouvons les gens qui sont constamment en train de publier des publications de cruauté faite envers des animaux ou décriant sur leur profil combien les gouvernements ne prennent pas les animaux au sérieux, etc. À prime abord, il en faut des gens qui publient et décrient les atrocités faites aux animaux et les inégalités. Cependant, 95% des gens qui font cela ne prendront pas la peine de se déplacer pour aller trapper des animaux ou juste pour aller manifester pour de meilleurs conditions pour les animaux. Ça m'écoeure! Je suis pratiquement tout le temps présente lors de manifestation pour de meilleures conditions pour les animaux quand les conditions me le permet. Malheureusement, c'est toujours les mêmes personnes qu'on voit dans les manifestations, les habitués. On est quoi, 30 personnes en moyenne alors qu'il doit y avoir 3000-5000 personnes qui se plaignent, qui crient haut et fort sur facebook ou tous autres médias sociaux. Internet rend paresseux. Pour faire une comparaison avec la cause des enfants (car plusieurs feront le lien et se défendront), combien de gens se sont indignés sur les médias sociaux de l'acquittement de Guy Turcotte? Des milliers, partout au Québec! Combien se sont présenter à la manifestation pour montrer leur mécontentement au jugement devant le palais de Justice de Montréal et partout au Québec? À Montréal, 80 personnes peut-être.... Combien de gens se lèvent pour aller s'indigner des mauvais traitements faites tant aux enfants qu'aux animaux?


Les profiteurs

Dans cette catégorie de gens, on peut regrouper plusieurs personnes. On peut parler de tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à des usines à chiots. En effet, plusieurs profitent d'internet pour essayer de vendre des animaux dont on ignore la provenance. Je sais qu'il y beaucoup de bonnes personnes qui trappent des animaux et cherchent par la suite à trouver de nouvelles familles à leurs nouveaux protégés. Malheureusement, plusieurs personnes sont attirées par les annonces de beaux petits chiens ou de bébés chats à vendre sur des sites de petites annonces. Même J.E. (émission d'enquêtes à la télévision - TVA) a fait des reportages sur ces annonces embellies mais avec une réalité complètement répugnante. Ensuite, il n'y a pas juste les usines à chiots qui essaient de se faire de l'argent sur le dos des animaux. Plusieurs personnes se disant dans la défense animale sont constamment en train d'essayer de faire de l'argent. Certains se sont partis des compagnies pour vendre des produits de sensibilisation à la cruauté envers les animaux. À priori, l'idée n'est pas négative. Cependant, lorsqu'on réalise que plusieurs organismes comme les SPCA ou SPA, qui voit leur survie par des subventions, vendent des produits dérivés à leur image et que les profits de ses ventes vont directement dans leur fonctionnement, voir des gens vendre des objets de sensibilisation et que les profits vont directement dans leur poche... c'est poche! Mais qu'en plus, ces personnes prétendent réinvestir les profits dans la cause animale ce qui est encore plus prétentieux! Certains cherchent à vendre des produits en prétextant que cela leur permettra de payer de la nourriture pour des chats errants (voir photo ci-dessous) ou en ayant supposément comme but d'en stériliser. 

Alors que plusieurs personnes travaillent fort pour se faire des contacts pour pouvoir stériliser et nourrir les animaux errants, de leurs propres proches, j'appelle ça profiter d'une cause et faire du chantage émotif pour tous les amoureux des animaux.



Les "Je-Sais-Tout"

Finalement, il y a les "je-sais-tout". Ils en existent dans toutes les causes. Dans celle des animaux, il y a ceux qui connaissent tout sur le sujet et ceux qui connaissent tous les remèdes grand-mère pour éviter aux gens des frais de vétérinaire. Dans les deux cas, les gens sont trop orgueilleux pour prétendre avoir eu tort. Lorsque je me fais dire par quelqu'un que la bouffe pour chiens de l'épicerie, no name, que pour ses chiens, ça toujours bien été alors que les nutritifs de ces nourritures sont vraiment nulles, je trouve que c'est prétentieux. Tu as le droit de ne pas avoir l'argent pour acheter de la bonne nourriture pour tes animaux, c'est bien correct mais ne vient pas me dire que c'est de la bonne bouffe! Ensuite, lorsque des personnes viennent me donner des conseils médicaux fait maison pour mes animaux en prétextant que c'est la bonne chose, que ça fait l'affaire, que c'est la même chose que ce que les vétérinaires prescrivent et que je vois leurs animaux avoir des problèmes de santé suite à ces conseils, je suis vraiment désolée pour leurs animaux. Il m'est arrivé de voir des publications de personnes dont ils ignoraient le canular par exemple et que lorsqu'ils se rendent compte que l'informations qu'ils ont publiées est éronnées, ils s'en lavent les mains et accusent les autres. Les "je-sais-tout" n'ont jamais torts!


En conclusion, je voulais simplement essayer d'ouvrir les yeux de plusieurs personnes qui croient que tout ce qui est publié sur internet est véridique et de confiance. Comme dans n'importe quel domaine, il faut savoir se renseigner avant d'utiliser les trucs donnés par des pseudo-professionnels mais aussi avant d'acheter des trucs ayant comme prétexte d'investir dans la cause. Soyez intelligent et renseignez-vous. Internet c'est bien mais l'envers de la médaille peut parfois nous sauter dans la face!

Commentaires

  1. Wow.

    Juste, wow.

    Je suis TELLEMENT d'accord avec toi!!!! Et en plus, fière de pouvoir affirmer que je n'appartiens à aucun de ces groupes!

    Groupe chiâleux paresseux : non seulement je diffuse les images mais en plus je signe toutes les pétitions possibles (hé oui malheureusement certains de ceux présents dans ce groupe considèrent que de devoir aller sur un autre site et entrer ses infos est trop long....), sur Internet et sur la rue, mais je vais aussi aux manifs dès que je le peux (quand une manif tombe le jour où je peux pas je trouve vraiment ça poche et j'ai même réussi à faire modifier une date de manif pour pouvoir y aller!).

    Groupe profiteurs : je suis justement en train d'essayer de faire enregistrer un OSBL d'aide aux animaux. Depuis environ un an je donnais gratuitement de la bouffe à chiens aux sans-abri qui en ont mais là, étant au chômage, je n'ai plus les moyens de le faire.... j'ai créé une campagne de financement pour amasser les fonds nécessaires à l'enregistrement et non seulement je m'engage à rembourser tous les dons durant la première année d'existence de l'osbl à partir de ma propre poche, mais je m'engage aussi à utiliser 100% des dons que mon osbl recevra pour aider les animaux. les trucs administratifs comme par exemple les impôts, je les payerai de ma propre poche. j'ai vraiment la cause des animaux à coeur. en plus en ayant des dons je pourrai aussi donner des couvertures pour les chiens l'hiver, payer des soins vétérinaires, etc.

    je passe mon temps à dire a tout le monde d'adopter en refuge au lieu d'acheter. non seulement c'est plus responsable comme pratique que d'encourager les usines à chiots basées sur le profit mais, en plus, et SURTOUT, ça offre une 2e chance à des animaux qui ont juste été malchanceux de tomber sur de mauvais maîtres. ma cocotte je l'ai eue en refuge y'a 10 mois. elle a "au moins 7 ans" selon ses dents et était battue et souffre d'anxiété de séparation. je savais que personne la prendrait. son histoire m'a touchée et je l'ai prise, et malgré les problèmes, je l'adore et je ne regrette pas du tout ma décision.


    groupe je sais tout : ça m'enrage tellement quand je vois des gens demander conseil sur facebook... une fois j'ai dit à une fille "au lieu de demander sur FB appelle donc ton véto" et elle a dit qu'elle avait commencé par demander sur FB au cas où quelqu'un aurait eu une idée... cal**** MÊME si quelqu'un aurait eu une idée ça veut pas dire qu'elle aurait été bonne, et ça aurait même pus aggraver les choses... et même si personne lui aurait rien dit et qu'elle aurait appelé le véto, c du temps précieux de perdu ce qui peut mettre la vie du chien en péril si ce qu'il a est grave!!!! souvent je dis qu'il faudrait avoir un permis pour avoir des animaux... quand j'ai voulu adopter ma chienne j'ai dû répondre à un questionnaire écrit avec une situation et "vous faites quoi" avec un choix de réponses.... il devrait y avoir un test du genre à passer pour avoir le droit d'avoir un animal.......

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment, je suis d'accord! Les profiteurs m'écoeure au plus haut point! Faut toujours faire attention à qui on donne notre argent!

    RépondreSupprimer
  3. Unis pour la Protection des Animaux au Québec UPAQ via La voix des animaux vient de faire circuler ce blog: Internet et les médias sociaux : couteaux à deux tranchants pour la cause animale. Bonne route à ce bel article que je partage moi aussi. C'est en semant que l'on peut récolter... et en semant dans le vent, on peut faire d'autres récoltees :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…