Accéder au contenu principal

Son chat castré de force : responsabilité 101! MISE À JOUR





Lorsque j'ai vu passé cette nouvelle, je n'en revenais pas. En fait, ce n'est pas que la SPCA oblige la stérilisation du chat avant de le remettre à la propriétaire mais toute la saga que Madame fait autour de cette histoire. Oui, son chat a coûté cher. Quand je lis qu"alors qu'il était dehors, attaché à son harnais, le chat mâle reproducteur de race Bengale de Mme Robillard, Minuit, s'est libéré et est parti dans les bois". Tout d'abord, je ne sais pas si vous avez déjà mis un harnais à un animal mais si ce dernier est bien mis sur l'animal, ce dernier peut difficilement se défaire de celui-ci. Aussi, nous pouvons lire dans cet article que " Mme Robillard, toiletteuse de formation, rêvait de participer à des expositions de chats depuis toujours." Donc, en ayant un mâle reproducteur, nous pouvons aussi déduire qu'elle prévoyait devenir éleveuse de cette race de chat. Donc, en ayant comme projet de reproduire son chat et ayant déboursé 3500$ pour son chat, il me semble que personnellement, j'aurais été encore plus prudente avec ce dernier en lui permettant d'aller à l'extérieur!

La surpopulation féline ne fait plus aucun doute! La stérilisation est la solution! N'importe qui peut s'improviser éleveur. La question que je me pose c'est est-ce que Mme Robillard a des papiers officialisant sa pratique d'éleveuse éthique de la race de Bengale? Parce que de laisser son chat mâle reproducteur aller à l'extérieur, avec les risques de le voir s'échapper (comme c'est ce qui s'est passé), c'est un manque d'éthique face à la problématique de la surpopulation. En n'étant pas stérilisé et en s'échappant, son chat a sûrement eu le temps de croisé 1 ou 2 chattes prêtes à se faire accoupler. Tant que la surpopulation animale ne sera pas contrôlée, je n'aurai aucun remord à stériliser les chats des gens. Être un éleveur éthique, ça ne se fait pas sur un coup de tête ou de façon improvisée!

Votre chat d'élevage, Mme Robillard, aurait du rester chez vous! Si vous aviez été responsable, vous auriez fait attention. La meilleure chose qui pouvait arriver à votre chat, pour lui, et surtout pour tous les chatons qui pourraient naitre à cause de lui, c'est qu'il soit stériliser pour ne plus augmenter la surpopulation féline. Je vais m'arrêter ici car j'ai l'impression que je radote et votre histoire me met vraiment hors de moi!



Nous apprenons dans L'Information du Nord Mont-Tremblant que Mme Robillard a pu récupérer son chat non stérilisé... et continuer à surpeupler pour faire de l'argent...

Commentaires

  1. oH QUE JE SUIS QUE TROP D'ACCORD AVEC VOUS!!!
    Bravo! Vous dites ce que je pense haut et fort!
    TOUT les chats sans exeption devrais être stériliser!

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème n'est pas les éleveurs mais la surpopulation! Et même si leur éthique peut être sans reproche, n'empêche que chaque animal qu'ils mettent au monde risque d'augmenter la surpopulation surtout féline! Et dans les SPCA ce n'est pas juste des animaux "bâtard" qu'on retrouve! Bref, tant que la surpopulation ne sera pas contrôlée, les éleveurs menacants de poursuivre un organisme sans but lucratif travaillant à contrôler cette surpopulation n'auront pas ma pitié et ma défense même si leur chat a coûté 3500$

      Supprimer
  2. TELLEMENT D'ACCORD!!! J'ai pensé exactement la même chose en lisant cet article, et je suis extrêmement déçue de constater qu'elle ait pu retrouver son chat non stérilisé...

    RépondreSupprimer
  3. Heye je m'excuse mais la personne qui a écrit ca, radotte vraiment comme elle le mentionne... et dites moi.... Ou sont les papiers officialisant l'élevage? Seulement l'éthique et la qualité de l'élevage est gage de bonne foi.... Si ce chat coppulait à outrance, d'accord.... mais ce n'est pas le cas... et des accidents ca arrive.... Franchement, !!!!!!Désolé, mais rare sont les mauvaises mains qui payent un chat 3500! Allez plutôt brailler sur la contrebande Kijiji!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Le problème n'est pas que le chat soit entre de mauvaises mains mais la surpopulation féline est présente plus que jamais. Les éleveurs peuvent être bon ou non je m'en tape. Le problème ici c'est que ces derniers, pour la plupart, s'en lave les mains lorsque l'animal quitte. Bien entendu, les chats qui sortent de ses éleveurs ne sont pas non plus stérilisés donc les futurs propriétaires ne sont pas toujours responsable et "achète" un chat d'élevage pour en faire eux-même, etc. etc. etc. Vous voyez le cercle vicieux? Un accident de perdre son chat? Certe, ça peut arriver. Sauf que lorsque tu paie 3500$ pour un chat, tu t'assure de sa sécurité il me semble. Sincèrement, c'est facile de me critiquer dans mes opinions quand on commente de façon anonyme mais je persiste et signe, Mme Robillard aurait du être plus responsable en s'assurant de garder son chat chez eux! Maintenant que ce n'est pas le cas, elle savait très bien qu'en allant chercher l'attention dans les médias et menacer de poursuivre un organisme à but non lucratif qui refusait de lui redonner son chat par principe de l'organisme, j'ai trouvé ça bas! Elle devait s'attendre à ne pas recevoir la sympatie de tout le monde! Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est de la perte du chat, je suis d'accord, mais connaissant bien le milieu de santé mentale, on peut tu se dire les vrais affaires: on ne saura p-e jamais ce qui s'est réellement passé...
      Je comprends tout a fait vos points, mais malheureusement, il me semble qu'on manque d'informations ici pour pouvoir juger.
      De plus, la surpopulation n'est pas du aux bons éleveurs qui font opérer leurs animaux avant qu'ils ne partent et les récupèrent en cas d'abandon. Ajoutez à cela que les bon éleveurs assurent aussi une bonne santé et une bonne socialisation.
      Je ne sais pas grand chose sur les démarches qu'elle a employée donc je ne prendrais aucun camps.
      Je souhaite simplement ici mettre en lumière qu'il faut faire la part des choses entre les bons et les mauvais éleveurs et donc mon but n'est pas de faire le jugement de cette femme que je pense que personne ici ne connait personnellement.

      Supprimer
    2. L'exemple de Mme Robillard m'a simplement permis d'aborder le sujet que les gens semblent oublié ou semblent ne pas vouloir voir : la surpopulation animale! En effet, je ne peux pas dire que Mme Robillard ne fait pas stériliser les chats avant de les faire adopter mais pour connaitre plusieurs cas dans le "métier" c'est plutôt rare que les éleveurs font stériliser les animaux qu'ils "vendent", surtout que la plupart sont trop jeune pour l'être!

      Les opinions que j'apporte sont basés sur des faits. Je n'ai pas apprécié du tout qu'un éleveur veuille poursuivre un organisme qui se bat contre la cruauté et la surpopulation animale parce que dans leur politique de stérilisation pour tout animal arrivé sous leur main voulait être appliqué. Un chat de 3500$, on s'assure qu'il reste chez soi!

      Le billet suivant semble porter un jugement sur une personne mais c'est sur une industrie! Combien d'éleveur peuvent prétendre hors de tout doute que les animaux qu'ils "vendent" sont bien traité, stérilisé pour enrailler la surpopulation et surtout, pas abandonné? Oui, plusieurs disent que les animaux doivent leur revenir si les propriétaire n'en veulent plus mais combien d'entre eux peuvent prétendre hors de tout doute que les propriétaires gardent bien leur animaux? Bien des gens ont les moyens de "s'acheter" un animal et de faire, "fuck off" et l'abandonner l'année d'après...

      En tout cas

      Supprimer
  5. Je pense qu'elle a eu son chat pas sterilise -- c'est ca la conclusion....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…