Accéder au contenu principal

On n'a plus les St-Jean qu'on avait....

C'est peut-être parce que j'ai vieilli et que je suis d'une autre génération mais j'ai l'impression que la fête nationale a beaucoup changé et pas pour le mieux... Je ne suis pas la seule à le remarquer, on peu lire sur La Presse que les gens se questionnent sur l'avenir de la Fête Nationale.


Il y a deux ans, j'avais passé la Saint-Jean à déambuler dans les rues de Montréal avec une connaissance qui n'avait rien à foutre de la Saint-Jean. On avait fini dans un bar à écouter de la musique anglo alors que pas très loin, au parc Maisonneuve, on fêtait notre langue, notre musique, notre peuple. Je m'étais promis de ne plus revivre ça, surtout pas la soirée de la St-Jean.


Cette année, il y avait un show à Terrebonne, ma nouvelle ville. À prime abord, je n'étais pas convaincue à cause de l'invité principal : Paul Daraiche. Malgré tout le respect que je peux avoir pour la carrière qu'il a eu dans le milieu country et des quelques succès que je connais, je dois dire que j'ai été très déçue du show. Je suis d'ailleurs partie après la 7e chanson... La 7e ballade! À part les grands initiés à son palmarès, commencer un show de la St-Jean avec 7 ballades... c'est vraiment la meilleure façon de casser l'ambiance. D'ailleurs, l'ambiance.. je ne l'ai pas trouvé! Oui, quelques têtes blanches, bien assisent dans des chaises de camping, connaissaient les chansons mais pour tous les autres, plus jeunes, l'ambiance était au neutre. Ce n'est pas les gens bien assis dans des chaises qui ont fait lever l'ambiance. Situé à l'arrière, j'ai décroché après la 3e chansons... Je suis restée un peu plus longtemps, appréhendant la présence de différents artistes comme Maxime Landry, Laurence Jalbert et Mario Pelchat... mais je n'ai pas été capable!

Je me suis dirigée chez moi pour écouter la Fête Nationale à Québec à la télévision. Autre déception! J'avais l'impression de regarder un show des Francopholies avec aucun autre attrait. Où était passé le nationalisme? Où était passé l'entrain à la fierté d'être québécois? Qui était supposé animé cette ambiance? Prendre la décision de laisser les artistes essayer de faire lever le show était une erreur. Oui, ils ont bien fait leur travail mais pour ce qui est de faire lever la ferveur nationalisme, on y repassera. Rien ne remplacera un animateur dont la principale tâche est de faire lever la foule, d'animer le patriotisme! Bon sang, la Fête Nationale sert à une chose : Fêter notre histoire, notre langue, notre culture, notre fierté. Ce n'est pas le show d'hier qui m'a permis de me sentir fière d'être québécoise... à la limite, j'étais fière des artistes qui chantaient en français et la diversité musicale qu'ils amenaient... Digne d'un festival des Francopholies...


Bref, j'ai fini mon 23 juin dans ma cour avec une amie qui est venu nous rejoindre. On a eu plus de plaisir que toute le reste de la soirée.. c'est tout dire..

Je m'ennuis de l'époque où juste le faire de mentionner la fête nationale, on parlait de nation, de pays, de fierté. Bien hâte de voir le ton du show de Montréal ce soir... 













Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…