Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2015

Être ou ne pas être syndiqué?

J’écoute souvent la radio et aujourd’hui à l’émission d’Isabelle Marechal, on parlait du syndicalisme. Comme je ne pouvais commenter en direct, je prends la peine de parler de mon opinion sur la question ici.
Les arguments donnés par les deux invités sont très défendables. Il est vrai que les syndicats ont permis d’améliorer les conditions de travail dans plusieurs milieux. A une certaine époque, si les syndicats n’avaient pas été la, je ne sais pas si le Québec aurait pu avancer autant que maintenant. La vie coute plus chère, c’est évident qu’on essaie d’avoir les meilleures conditions.
Cependant, parfois, les syndicats ont les mains liés. Surtout par le commandement un peu trop grand du gouvernement dans la logistique administrative des entreprises comme Poste Canada par exemple. Oui, si on regarde froidement les choses, ils sont bien payés, on un fond  de pension et plein d’avantages comme cela. Cependant, ce qu’on ne sait pas c’est que depuis que le gouvernement a décidé d’imposer …

Adoption imprévue

On a souvent pris en famille d'accueil des animaux qui recherchaient une nouvelle famille. Nous avons sorti dernièrement une petite chihuahua d'un milieu d'élevage pas très professionnel. À priori, elle ne fite pas du tout avec nous. Nous avons un labrador X alors un chihuahua c'est... vraiment pas la même grosseur!
Même si nous recherchons une famille pour elle, c'est difficile de ne pas s'attacher à une petite boule de poil comme ça. Un peu trop chien de "sacoche" pour nous mais après juste une semaine, elle se dévoile de plus en plus et devient un peu plus autonome! Bref, pas sûre qu'elle restera avec nous dans le futur mais pour le moment, on ne se plaint pas de sa belle présence! :-)
Quand on aime les animaux, même les plus improbables rencontres sont parfois les plus belles!

Savoir "tenir" sa maison, est-ce que ça s'apprend?

Nous habitons une maison depuis 1 an et quelques jours. Avec le printemps qui est maintenant arrivé, disons que lorsque le chien rentre, on le voit. Ma copine m'a fait la réflexion suivante en regardant les dégât : est-ce qu'on est capable de tenir une maison?

La question se pose. Passer d'un 4 et demi à une maison 2 étages, c'est une différence. Est-ce que "tenir" une maison ça s'apprend? Il me semble que lorsque je vais chez les autres, les maisons sont clean. Si dans certains cas, je peux comprendre que les gens font du ménage avant que j'arrive, je ne peux pas croire qu'ils en font toutes les fois qu'on décide de se présenter chez eux..

Est-ce que c'est tout simplement par paresse qu'on arrive pas à "tenir" propre tout le temps notre maison? La présence d'un gros chien et de 3 chats n'aide sûrement pas...

Bref, est-ce qu'il existe des trucs pour bien tenir une maison propre? Moi d'ordinateur, de télévision ou…

Travailleur autonome : la pire des options

Je suis allée porter mes impôts aujourd'hui. C'est la première fois que je fais des impôts en tant que travailleur autonome et malheureusement, je réalise que mon statut n'est pas le meilleur. Comme j'ai un contrat mais que je travaille dans le milieu où j'ai le contrat, je n'ai pas grandes dépenses pouvant diminuer les impôts que je devrai payer. Payer 3 ou 4000$ malgré une cotisation à un REER c'est ce que je m'enligne pour la première fois de ma vie à payer...

Donc, j'ai encore plus hâte de retourner en CPE où je n'aurai pas à me préoccuper de cela. Lorsque les chiffres sur les emplois sortent, regardez les catégories. Se sont souvent des emplois à temps partiel ou travailleur autonome. Quand on se met travailleur autonome, ca veut pas toujours dire que c'est notre choix.

La muséologie, à moins d'un miracle, je serai pris dans le tourbillon du travailleur autonome et des contrats... Si au moins c'était profitable monétairement et da…

Prochain projet : achat d'une première voiture!

Habitant maintenant à l'extérieur de Montréal, j'y pense de plus en plus. Le transport en commun est quand même très bien pour me rendre à Montréal mais n'est pas des plus fameux pour se déplacer dans ma ville. L'été approche et je vais pouvoir sortir mon vélo de nouveau mais lors des pluies et le retour de l'hiver, je dois admettre que le temps de marche que je fais pour me rendre au terminus commence à me taper.
Alors voilà, j'ai commencé à regarder les bagnoles! Je suis ouverte un peu à tout. En fait, ma priorité est d'avoir une voiture qui n'aura pas de difficulté à démarrer l'hiver. La voiture servirait surtout pour aller travailler et revenir. Je suis donc ouverte à la location mais je suis ouverte aussi aux voitures d'occasion.
Comment s'y retrouver? Pour le moment, j'ai penché pour la Hyundai Accent 2015 à l'achat 84 mois. Mais, existe-t-il meilleur deal? Comment négocier avec les vendeurs? 
Donc, je fais appel à vous. Avez vous…

La dictature du bonheur

J’écoutais ce matin, comme tous les matins, Paul Arcand et lors de son entrevue de fin d’émission, il y avait une chroniqueuse qui a écrit le livre « La dictature du bonheur ». Ce livre parle en quelque sorte de la mode de la pensée magique et du positif comme remède aux maux de la vie. On mentionne pendant l’entrevue qu’il y a de l’exagération parfois sur la pensée positive et que celle-ci est pris souvent comme solution pour soigner une maladie. Chaque temps dans l’histoire a sa mode. La mode du bonheur semble prendre de plus en plus de place. C’est vrai que c’est bien d’être heureux et souriant mais de se sentir parfois fatiguée, démoralisée ou déstabilisée ne devrait pas être pris comme une culpabilité.
Je me suis mise à réfléchir sur ce genre de pensées dans ma vie. Il est vrai que lors de plusieurs ruptures amoureuses, alors que j’étais démolie et surtout atteint droit sur ma confiance, j’ai sombré dans les pensées dévastatrices envers moi-même. Je ne me trouvais pas assez bie…

La mort dans les téléromans et séries québécoises

Je n’ai pas vu la finale de Unité 9 encore mais je me doute de l’issus par les visionnements de courts extraits et les commentaires sur internet. Cette saison, les auteurs ont fait ce qui, il me semble, n’avait jamais été autant exploité : ils ont fait mourir des personnages importants. A l’époque, il me semble que la façon de faire disparaitre un personnage était souvent de le faire déménager ou je ne sais quel autre projet qui l’amenait à quitter la ville où étaient les autres personnages. Je ne me souviens pas de personnages qui ont été tués dans une émission lorsque son acteur est décédé. On le remplaçait plus souvent qu’autrement.
Cette saison, les émissions québécoises semblent avoir été fortes en émotions. A part Unité 9, je n’ai pas vraiment écouté d’autres émissions. Je me tiens au courant par des commentaires sur internet sans plus. Sauf que même sans avoir écouté la majorité des émissions mentionnées dans les nouvelles, j’ai été apte de remarquer comme tout le monde que des …