Accéder au contenu principal

La fête nationale du Québec... dans le fond de mon salon!





Il y eu une époque où je serais sortie fêter dehors parmis tout le monde la fête nationale du Québec. J'avais l'habitude de courir les grands rassemblements ou les show de mon idole, France D'amour. Depuis quelques années, cet empressement s'est amoindri. J'ai bien essayé d'aller au premier show de la Saint-Jean à Terrebonne lorsque Paul Daraiche était là.... mais après 6 ballades inconnus de mon répertoire de suite, j'ai décliné et je suis repartie chez moi. Comment se fait-il qu'on accepte une fête aussi tranquille? Où était le côté énergique, rassembleur et nationaliste? Outre les petites madames et petits monsieurs qui avaient pris la décision d'apporter leur petite chaise de camping pour écouter bien assis un show endormant... les gens étaient plus intéresser à "chiller" dans la rue...

L'an passé, Éric Lapointe venait enflammer le Vieux Terrebonne mais je n'avais pas le goût de me déplacer pour l'occasion. Trop de monde. Cette année, je travaille le 24 juin donc, je suis restée chez moi bien tranquille au lieu de me rendre voir Marc Dupré...

Le nationalisme que l'on fête aujourd'hui est blême, à la dérive. On fête pour quoi? Parce que c'est un jour férié? Pour un show de variété? Je ne vois plus la ferveur primaire pour ce genre de fête soit la fierté d'être québécois et de voir notre nation être reconnue à sa juste valeur.

Parfois, je me dis que je suis née à la mauvaise époque. Je suis blasée. Non pas découragée car j'ai toujours la ferveur patriotique mais... blasée. 

Ce soir, un petit feu bien tranquille dans ma court couronnera ma fête nationale bien réduite. Un petit verre de vin symbolique rendra peut-être cette fête un peu moins livide...


Je vous laisse avec une citation de Robert Bourrassa, premier ministre du Québec en 1990, avait dite :

« Le Canada anglais doit comprendre d’une façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. »


 Bonne fête nationale!


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…