Accéder au contenu principal

Safia Nolin et l'utilisation facile du féminisme!



Comme beaucoup de gens au Québec, je ne connaissais pas Safia Nolin avant le dernier Gala de l’Adisq. Ironie de la chose, pendant le Gala, j’écoutais La Voix Junior et l’une des participantes a chanté « La laideur » de Safia Nolin. J’aime bien le genre, sa musique. Depuis son passage à l’Adisq, elle fait les manchettes non pas pour son prix de révélation de l’année mais plutôt pour son look.



Tout d’abord, je suis très loin d’être une spécialiste mode. Je m’habille sûrement à la même place que Safia Nolin d’ailleurs. Elle avait un t-shirt style année 90 avec Gerry Boulet sur le devant (pour l’hommage c’est bien mais…), un jean et une veste de laine d’un bleu-vert. Je ne suis pas spécialiste mais disons que ça « crashait » avec le reste autour. Je n’ai rien contre l’excentricité vestimentaire d’un Pierre Lapointe ou Ariane Moffat par exemple mais, dans le cas qui nous préoccupe, j’avais l’impression de voir quelqu’un qui se foutait de la situation et qui n’a même pas pris le soin d’être habillé « propre »! Est-ce que je jugerais pareil pour un Jean Leloup ou Plume Latraverse comme plusieurs médias mentionnaient? Oui, tout à fait! Lorsque Jean Leloup arrivait gelé et incohérent devant les caméras, il a été critiqué!  Y’a des situations où, sans être habillé chic au point d’avoir peur de bouger avec sa robe ou son tuxedo, les gens ont intérêt à s’habiller « proprement ». Je ne dis pas que Safia n’était pas « propre » mais son look était très discutable pour l’image! Y'a des décorums partout dans la vie! Bien se tenir, fermer la bouche quand on mange, ne pas péter à la table et ça va aussi bien pour les fêtes, les party de Noël et me les galas!



Même si les mœurs ont changé, irait-on habillé ainsi à des funérailles? À un mariage? Je suis d’accord pour défendre Safia sur les commentaires désobligeants à son physique sur les médias sociaux, ça n’a pas sa place. Mais mettre de l’avant l’image féministe parce qu’on critique ton linge? Quand je vois un tas d’artiste la féliciter pour son audace et de la remercier de foncer pour les femmes, etc., j’ai un profond malaise! Non je n’encouragerais pas les femmes à s’habiller aussi banalement lors d’un évènement important. On n’est pas dans notre salon entre ami quand même! J’avais plus l’impression que l’artiste se foutait de son public en se foutant de son apparence devant lui. Comme je disais plus haut, je ne pense pas qu’on doit nécessairement d’habiller en robe et paillettes mais il y a une façon de s’habiller proprement et montrer une image plus respectueuse autant pour l’industrie que pour le public qui achète tes disques.



Un jean c’est une chose. Un t-shirt avec Gerry Boulet? Pas sûr… Rajoute la veste de laine... J’ai juste envie de dire, t’es pas dans ton salon Safia!... Un effort minime n’aurait pas été de trop. Un peu comme si tu vas à une entrevue. Si tu arrives comme ça, crois-tu pouvoir faire une bonne impression à ton futur employeur? C’est un peu cela que nous sommes, les futurs employeurs… Il est tellement facile de nos jours de soulever la lanterne du féminisme pour défendre un geste, un habillement, un choix, une parole. Mais, dans la situation que l’on parle, Safia a manqué le bateau et sa défense féministe n’a pas monté haut dans mon estime. Il me semble qu’être féministe ça ne devrait pas être se battre pour avoir le droit de s’habiller aussi mal dans de grands événements juste parce que ça nous tente. Sommes-nous rendues à ce point à court de combat? Tu veux t’habiller comme cela, assumer ton look, vas! Mais S.v.p. ne pas mettre ça sur le dos du féminisme! Je n’ai pas le goût d’être associée en tant que femme à un combat pour le droit d’avoir l’air d’un « B.S. **». Quand les gens me parlent que Safia Nolin apprend à des jeunes filles à faire ce qu’elles veulent de leur corps et d’envoyer promener les normes sociales, je tombe encore plus à terre. Le débat va beaucoup plus loin que le simple habit à ce moment là! Ce que les gens disent c’est « Fuck off tout! Fuck off le respect de la personne qui est devant toi, tant que toi t’es bien »? La société devient beaucoup plus égoîste que l’on croit… Vous demanderez à la jeune femme qui quête au coin de la Place Versaille, plein de tattoo dans la face et des vêtements tout déchirés si elle est vraiment si heureuse dans la vie de faire ce qu'elle veut de son corps...?



En terminant, permettez moi d'utiliser les termes très reluisant que je me suis fait dire sur les médias sociaux par les défenseur du droit de s'habiller tout croche: "Fuck les normes sociales" et je rajouterais "Tout le monde tout nu!"



**Oui je sais c’est un gros stéréotype mais vous comprenez très bien l’image que je veux dire!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lorsque l'offre surplombe la demande: comment arriver à se démarquer?

Je suis une "jeune" auteure. Je suis publiée dans une petite maison d'édition québécoise, Homoromance Éditions. J'ai maintenant deux romans publiés et deux autres qui viendront plus tard.

La vie d'auteur n'est pas aussi "glamour" qu'on pourrait le croire. Considérant qu'environ 9% des auteurs québécois peuvent vivre de leur plume, je suis très loin de pouvoir penser faire ça de ma vie.

Je ne suis pas la seule à vouloir me faire connaitre. Si nous n'avons pas les moyens de nous faire de la publicité, il ne reste que de faire du bouche-à-oreille. Depuis que j'ai commencé à écrire, je me suis inscrite à plusieurs pages Facebook qui touchent les livres. Dans la plupart de celles-ci, l'accent est mis sur la promotion des livres. C'est effrayant comment il y a des auteurs et des livres offerts. La question que je me pose: où sont les lecteurs?

La plupart des publications des auteurs sur ces pages Facebook ne reçoivent jamais ou bien p…

Amenez-en des modèles

Je prends une pause de la correction de mon prochain roman afin de venir vous parler d'un sujet qui me tient à coeur: la présence de modèle LGBT dans l'actualité.

Je le dis souvent, lorsque j'étais adolescente, j'aurais donné n'importe quoi pour avoir des exemples de femmes homosexuelles. Pendant cette étape de ma vie où les questionnements et la négation étaient monnaie courante, j'aurais vraiment souhaité pouvoir m'identifier à quelqu'un.

Depuis ce temps pas si lointain (j'ai quand bien même juste 35 ans), les choses ont évolué énormément. Si on ne considère que le Québec, plusieurs personnalités féminines se sont dévoilées sur leur orientation sexuelle. Les Judith Lussier, Ariane Moffat, Debbie Linch-White et Marie-Andrée Labbée, voilà un bon nombre de femmes s'affichant et devenant par le fait même des modèles pour les jeunes adolescentes en questionnement. Enfin pouvoir mettre un visage sur ce que ressemble une femme homosexuelle : quelqu'…

C'est le temps d'accrocher mon couteau Olfa...

Se fut une belle aventure que c’est aventure là. Parsemée d’embûches et de sacrifices, de haut et de bas. Il y a 8 ans, je prenais la décision de tout lâcher et pour une fois, foncer dans un domaine qui m’intéressait. Un changement téméraire dont j’en suis sortie relativement chanceuse. Travaillant en muséologie depuis 5 ans (dont 4 ans et demi à la même place), j’ai décidé d’accrocher mon couteau Olfa (outil commun pour un TEM). Contractuelle depuis ma sortie de l’école, j’ai réussi à travailler jour après jour dans mon domaine, faisant des découvertes toutes aussi merveilleuses les unes après les autres. Les difficultés fiscales qu’un travailleur autonome peut rencontrer, mêlé à l’instabilité de ma carrière auront eu raison de ma détermination.


Il est maintenant temps pour moi de penser un peu à mon mental et au futur que je souhaite plus stable. J’ai découvert que je n’avais tout simplement pas l’étoffe ambitieuse de me battre dans cette marre contingentée des techniciens en muséolo…