Accéder au contenu principal

C'est juste une émission



Oui, froidement, ce n’est que ça. Mais lorsque je regarde l’impact que le couple Alex Danvers et Maggie Sawyer, de Supergirl, a eu sur la communauté LGBT, je n’arrive pas à dire que ce n’est juste qu’une émission. On pourrait mettre cela sur le fait que je suis une fille et qu’une fille, ça s’émeuve facilement pour un rien. Je répondrais que le couple Sanvers (abréviation de Sawyer et Danvers) était bien plus qu’un simple couple télévisé.

Maggie à gauche, Alex à droite




Lors de la saison deux de la série Supergirl, nous avons vu tout le cheminement personnel qu’Alex a eu face à ses sentiments envers Maggie. Le questionnement habituel de toute personne ayant un doute sur son orientation, ça touche plusieurs personnes, moi la première. Découvrir ses sentiments envers quelqu’un est une chose, mais découvrir ses sentiments pour une personne du même sexe peut être une épreuve en soi. Nous avons vu sa négation face à ses nouvelles émotions, nous avons vu la fierté de s’affirmer, la honte d’être rejetée et le bonheur véritable d’un nouvel amour assumé. Nous avons été témoin de scènes magistralement bien jouées par Chyler Leigh dans son affirmation dont celle où elle explique à Maggie ce qu’elle ressent face à son rejet par elle. Juste pour cela, l’histoire d’amour entre Alex et Maggie valait son pesant d’or aux yeux de la communauté LGBT. Ce n’était pas seulement axé sur leur histoire, mais plus sur le cheminement vers leur histoire.


Contrairement à Grey’s Anatomy, qui ne sait plus comment exploiter positivement le personnage d’Arizona Robbins depuis le départ de Callie, et Pretty Little Liar, qui montrait une Émily passer tellement de filles en 7 ans, Supergirl avait réussi à montrer une relation homosexuelle positive. Sanvers faisait équipe avec WayHaught (Waverly Earp et Nicole Haught dans Wynnona Earp) et The Fosters pour l’image positive d’un couple lesbien. C’était rafraichissant de voir des couples qui durent malgré les difficultés rencontrées et que leurs relations n’étaient pas seulement axées sur le sexe.



Quelqu’un sur Twitter a dit : « Le show s’appelle Supergirl et non super Sanvers. »



Vrai. Cependant, comme je lui ai répondu, un n’empêche pas l’autre. Les personnages principaux auront toujours besoin de personnages secondaires pour s’élever. Je peux comprendre que l’actrice jouant Maggie voulait faire autre chose, mais n’auraient-ils pas pu jouer l’absence de Maggie différemment? Considérant que Floriana Lima a laissé entendre qu’elle ne fermait pas la porte à un retour dans le show. Je crois que les créateurs s’étaient peinturés dans le coin avec la demande en mariage soudaine à la fin de la deuxième saison. Pourquoi ne pas amener Maggie à être réaffectée ailleurs pour un temps indéterminé? Pourquoi la relation n’aurait pas pu continuer même si on ne voyait plus Maggie? Quitte à la terminer prétextant la distance si jamais Floriana Lima ne revenait pas…



De plus, ce que j’ai moins aimé dans cet épisode, c’est la façon d’amener la culpabilité de la rupture subtilement sur le dos de Maggie. Je sais, ce n’était probablement pas l’intention des créateurs, mais c’est le sentiment que j’ai ressenti étant moi-même une femme qui ne veut pas d’enfants. Voilà pourquoi j’aurais préféré qu’ils utilisent une autre façon de faire « disparaitre » Maggie que d’utiliser le choix des enfants. J'ai trouvé la rupture drastique pour cette simple raison même si on mentionne dans l'épisode de lundi que cela faisait des jours qu'elles en discutaient. Mais bon, il n’y a pas de bonnes ou moins bonnes façons de faire disparaitre un personnage. Il y aura toujours des critiques.


Je ne suis pas les créateurs, mais je peux comprendre leur point de vue étant moi-même une auteure. Ils ont tout de même offert un dernier épisode du couple très fort en émotion. Comme je le martèle à plusieurs sur Twitter, rompre avec quelqu’un c’est une chose. Rompre avec quelqu’un lorsque les deux s’aiment encore, c’est encore plus difficile. Le duo Floriana Lima et Chyler Leigh a joué cet épisode de façon magistrale selon moi (et m'a laissé dans la tête la chanson de Cyndi Lauper...)


Tout le monde autour de la série laisse la porte ouverte, l’espoir vivant de revoir le couple. Peu importe ce qui arrivera à Alex, j’espère que les créateurs auront l’intelligence de The 100 qui ont laissé Clarke digérer la mort de celle qu’elle aimait. Maggie n’est pas morte, mais son absence sera aussi importante que celle de Lexa dans le cœur des admirateurs de l’émission. 


Alors quand on me dit que "c'est juste une émission", je vous dirais que ces émissions mentionnées tout au long de cet article sont beaucoup plus importantes pour des gens comme moi qui, à l'époque, se questionnaient sur soi-même et qui recherchaient des modèles positifs. Sanvers, WayHaught et The Foster, c'est un pas dans la bonne direction.. 


See you around, Sawyers!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Personnages lesbiens et leur impact

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je partage parfois des articles concernant les différents couples de femmes dans les séries télévisées. Récemment, un couple est sorti du lot sur les médias sociaux. Juliantina vous dit quelque chose? L'impact de ce duo a été si grand sur Twitter entre autres que j'avais envie d'aborder avec vous les diverses répercussions qu'on eu les différents couples de femmes dans le passé (ou le présent) dans les séries télévisées. Cette liste est basée sur ce que j'ai observé sur Twitter.

Impact très grand

Clexa
Comment ne pas mettre Clexa (diminutif de Clarke et Lexa) en tête de liste du couple ayant eu le plus grand impact sur la communauté lesbienne? Aucun couple dans ma liste n'a eu autant de répercussions que celui formé par les deux personnages de la série The 100. Si on oublie leur forte personnalité et leur leadership, je crois que l'engouement pour ce duo était surtout dû au fait que c'était l'une de premières fo…

Du renouveau qui fait du bien

J'ai été plutôt absente sur ce blogue depuis des semaines. Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma vie ce qui a compliqué un peu la suite de mon implication sur ce blogue.

Tout d'abord, j'ai changé d'emploi! Voilà le plus gros changement. Je suis partie d'un travail avec beaucoup d'instabilité pour un autre beaucoup plus sûr. J'avais besoin de me lever le matin et de savoir que j'avais un travail. J'étais épuisée mentalement de me demander ce qui adviendrait de mon prochain contrat. Vivre aux deux mois cette situation ne m'enchantait plus.

J'ai donc laissé cet emploi que j'aimais bien et pour lequel j'étais retournée aux études. Je me suis retrouvée dans un nouvel environnement que je n'avais jamais connu avant : le transport. À ce moment-ci de ma vie, cet emploi me donne tout ce dont j'ai besoin actuellement : stabilité, salaire et futur. Cependant, ce nouveau travail m'a demandé beaucoup d'énergie depuis un mois e…

#BuryYourGay

Veuillez prendre note que ceci est un texte d'opinion où il sera question de quelques personnages de séries télévisées. Si vous ne voulez pas avoir des dévulgâcheurs (spoilers), cessez votre lecture. Si non, enjoy et n'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet.

Petite histoire du hastag #BuryYourGay, tiré du site internet de l'UQAM

"Dans la culture américaine, on donne le nom de «Bury your gays» au phénomène qui réserve des fins tragiques aux personnages queers, allant du départ définitif à la mort. Ce trope tire  son origine de fictions plus anciennes dans lesquelles il était inconcevable que les personnages LGBTQ puissent vivre heureux. Encore aujourd’hui, plusieurs de ces morts se produisent directement après une première relation sexuelle ou un premier baiser, rappelant l’idée que les personnages queers sont punis pour leur orientation sexuelle.  De Tara (BTVS) à Lexa (The 100), le cimetière continue de se remplir et compte pas moins de 175 pierres tombales portant l…